Le Racing 92 plombe Montpellier

Posté le 14-04-2019, Source : lequipe.fr

Renversé en toute fin de match, Montpellier s'est incliné sur la pelouse du Racing 92 (25-26) ce dimanche et voit s'éloigner la qualification pour la phase finale de Top 14.

Le match : 26-25
Intense et extrêmement équilibrée, l'opposition entre le Racing 92 et Montpellier s'est jouée à très peu de choses. Les deux périodes ont livré un scénario quasi identique, avec des Héraultais prenant les devants avant de se faire renverser en fin de période. Agressif en défense, opportuniste en attaque, le MHR a inscrit deux essais dans le premier acte, par l'intermédiaire de Paillaugue (23e) et Serfontein (38e). Les Franciliens n'ont toutefois jamais été largués au score, profitant des fautes montpelliéraines pour enquiller les pénalités.

Chouzenoux leur a même permis de passer devant à la 40e alors que son équipe, en supériorité numérique après le carton jaune de Chilachava, squattait les 22 Héraultais. À nouveau menés au score après un essai de Paillauge consécutif à une percée de Ngandebe (68e), les Racingmen ont réécrit ce scénario en fin de match : Jacques Du Plessis a à son tour été sanctionné d'un jaune (76e) et Chavancy a résisté à plusieurs plaquages pour marquer l'essai de la victoire (77e), transformé par Machenaud. La partie a livré une dernière image étonnante alors que la sirène retentissait, Sanga tapant en touche pour préserver le bonus défensif alors que Montpellier, repoussé dans ses 22, avec une dernière occasion de l'emporter.

Le fait : Montpellier voit la phase finale s'éloigner
En remportant leurs quatre derniers matches, les Montpelliérains s'étaient donnés une ultime chance de rêver au top 6. Cette défaite met fin à leur bonne dynamique et les éloigne clairement de la phase finale, d'autant plus que La Rochelle et le Stade Français l'ont emporté samedi. Les Héraultais sont 9es, à 4 points des Parisiens et à cinq points des Maritimes. Le Racing 92 est lui bien installé à la 4e place.

Le joueur : Paillaugue a tout tenté
Le demi de mêlée héraultais a presque tout connu ce dimanche après-midi. Au pied, il n'a pas été impeccable, connaissant trois échecs en première période (10e, 37e, 38e), trouvant le poteau à deux reprises. Dans le jeu, il a guidé son équipe et inscrit deux essais, un dans chaque période. Physiquement, le Montpelliérain n'a pas été épargné : touché au genou à la 27e, il est un moment resté à terre avant de reprendre sa place. En seconde période, il a dû la céder à Enzo Sanga pour suivre un protocole commotion, avant de retrouver à nouveau le terrain (et de marquer un essai), puis de le quitter à la 71e. 

Vous aimez cet article ? Partagez :